×

Communiqué de presse

Budget fédéral : le compte n’y est pas pour la Coopération au développement

13 octobre 2021

Le budget 2022 pour la coopération au développement n’augmente que de 12,5 millions EUR. C’est un montant insuffisant pour atteindre l’objectif international de 0,7% du RNB consacré à l’aide au développement à l’horizon 2030, tel que stipulé dans la Déclaration gouvernementale de la Vivaldi.

Le budget fédéral 2022 prévoit une augmentation de 12,5 millions EUR pour la coopération au développement coopération au développement
aide publique au développement
aide au développement
. Après deux législatures de coupes budgétaires dans l’aide belge au développement, cette légère hausse est à saluer. Toutefois, elle est totalement insuffisante pour respecter les engagements du gouvernement belge.

D’une part, une augmentation aussi marginale ne permet pas d’inscrire le budget de l’aide belge au développement dans une trajectoire menant aux 0,7% du RNB en 2030 au plus tard.

D’autre part, elle est exclusivement composée de financements destinés à la lutte contre le changement climatique. Or, aussi nécessaires soient-ils, ces financements ne devraient pas être comptabilisés comme de l’aide au développement : conformément à l’Accord de Paris Accord de Paris , ceux-ci doivent en effet être nouveaux et additionnels.

Rappelons que la Déclaration gouvernementale stipule qu’« une trajectoire de croissance contraignante sera définie et mise en œuvre à partir de 2021 afin d’atteindre, d’ici 2030, la norme convenue au niveau international, soit 0,7% du RNB. Notre pays honorera les engagements dans le cadre des Accords de Paris en ce qui concerne le financement climatique, y compris du principe d’additionnalité ». La Vivaldi ne respecte donc pas ses propres engagements clairement stipulés dans sa Déclaration gouvernementale.

Cette nouvelle est d’autant plus regrettable que les financements pour la coopération internationale n’ont jamais été aussi nécessaires. Suite aux conséquences de la pandémie de Covid-19 Covid-19
Coronavirus
covid-19
coronavirus
, l’extrême pauvreté dans le monde a augmenté pour la première fois en 20 ans. Plus de 100 millions d’emplois ont été perdus, soit quatre fois plus qu’après la crise financière de 2008, et 160 millions de personnes supplémentaires sont tombées dans la faim chronique en 2020. Or la Belgique n’assume pas sa juste part, puisque tous les pays voisins, sans exception, font mieux qu’elle en matière d’aide au développement.

Selon Arnaud Zacharie Arnaud Zacharie , Secrétaire général du CNCD-11.11.11, « si on peut se réjouir que la Belgique ne considère plus l’aide au développement comme la principale variable d’ajustement budgétaire, il est regrettable qu’elle ne respecte pas ses engagements pour plus de solidarité internationale. La Belgique doit à la fois adopter une trajectoire contraignante de croissance budgétaire pluriannuelle et respecter le principe d’additionnalité pour le financement de l’atténuation des émissions et de l’adaptation au changement climatique dans les pays en développement ».

En outre, le soutien aux sociétés civiles du Sud est essentiel. Elles jouent un rôle majeur dans la promotion de l’État de droit et des principes démocratiques vis-à-vis de leurs gouvernements, mais aussi dans le soutien aux populations les plus vulnérables. Pour Raphaël Maldague, Directeur d’ACODEV, « un soutien renforcé en faveur de la société civile est donc indispensable, si le gouvernement belge veut respecter l’engagement de l’Agenda 2030 Agenda 2030 de ne ’ laisser personne de côté’ (leave no one behind).  »

Restons en contact