Opération 11.11.11

Des projets de lutte contre la faim alors que la pire crise alimentaire de la décennie bat son plein

 (Crédit : © SOS Faim
Crédit : © SOS Faim

Les conséquences tragiques de la guerre en Ukraine s’étendent bien au-delà des frontières du pays.

Des millions de personnes en Afrique, en Asie et au Moyen Orient sont en train de basculer dans la malnutrition ou dans la pauvreté. En cause ? La pire crise alimentaire de la décennie, qui découle du conflit, mais aussi de la spéculation sur les matières premières agricoles.

L’Ukraine représente 12% des exportations mondiales de blé, et la majorité de la production se situe dans les régions actuellement plongées dans la guerre. Si on ajoute la part de la Russie, on atteint 30% des exportations mondiales de blé qui sont menacées par la guerre.

Le cours du blé s'envole  (Crédit © Shutterstock )
© Shutterstock

Les pays du Sud sont directement touchés : l’Ukraine et la Russie comptent pour plus de 50 % des importations de blé en Afrique. Ce chiffre dépasse même les 80 % en Egypte, où le prix du pain a déjà doublé ! D’autres pays comme la Somalie ou le Bénin dépendent quant à eux à 100 % des importations russes et ukrainiennes.

La spéculation financière sur des marchés agricoles, qui ont été dérégulés et qui sont de plus en plus financiarisés, aggrave le phénomène. L’emballement des marchés se traduit par une augmentation des prix des matières premières. Les prix mondiaux de l’alimentation ont augmenté de 12,6% en mars (de 19% pour le blé et le maïs !) et ont atteint leur plus haut niveau jamais enregistré. La hausse atteint 33,6% en un an ! Une telle hausse condamne les plus pauvres à la famine.

Face à une situation gravissime, il est urgent de soutenir la lutte contre la faim qui est au cœur des projets financés par l’Opération 11.11.11. Parmi les quelque 300 projets en cours portés par nos partenaires et ONG membres, plus de 120 projets qui concernent directement la sécurité alimentaire.

Voyez, par exemple, un projet de Caritas International au Niger, qui soutient et pérennise la production agricole de plus de 2 500 familles. Ou encore le projet de lutte contre la malnutrition infantile aigüe de SOS Faim au Sénégal qui propose des repas quotidiens et équilibrés à base de produits locaux et durables à plus de 3 000 élèves des régions de Gossas et de Fatick.

  (Crédit © SOS Faim )
© SOS Faim

En faisant un don à l’Opération 11.11.11, vous appuyez cette dynamique, et de nombreux projets similaires dans les pays du Sud. Vous contribuez à anticiper les conséquences désastreuses de la guerre sur la faim dans le monde.

Soutenez l'Opération 11.11.11

pour un monde juste et durable